La science apparaît, souvent, comme l'art de découvrir la vérité, de se défaire des fausses croyances, de changer le rêve de la planète. 

Le scientifique redevient le petit enfant qui parlait aux arbres, le petit enfant qui prêtait aux animaux les mêmes sentiments que les siens. Le petit enfant pas encore complètement domestiqué, formaté, "normalisé".

Cette impression je l'ai eu en lisant le Science et Vie d'août 2010.

Ce numéro a la couverture verte, verte comme le printemps et le renouveau...

Je le cite...

Page 88 : Les plantes peuvent communiquer

David Rhoades l'a avancé dans sa théorie "des arbres qui parlent". Par exemple, l'érable. Lorsque l'érable est attaqué par des herbivores, il augmente sa production de tanins qui rend les feuilles toxiques. Bien sûr, l'attaquant a du temps pour dévorer toutes les feuilles amies, beaucoup plus intéressant, l'érable a une stratégie de communication. Il libère de l'éthylène et cet éthylène capté par les érables voisins leur permet d'amorcer la production de tanin avant l'arrivée des herbivores !!!

Conclusion : l'érable ne s'intéresse pas qu'à sa poire. Mieux dit...L'érable aurait-il réussi à surmonter son égo ? Ou n'en aurait-il jamais construit ? L'érable ne se sentirait-il pas uni à tous les autres érables, non-séparé ?

Bien d'autres espèces ont recours à ce type de communication : le chou, le peuplier, le tabac...

Page 86 : La conscience de la mort n'est pas le propre de l'homme

Observés dans une réserve située en Écosse, des primates ont été filmés lors des dernières heures d'une femelle âgée. Le groupe s'est d'abord montré silencieux et très attentionné envers la mourante, lui prodiguant de nombreuses caresses. Puis, il s'est éloigné après le décès, refusant de retourner sur les lieux pendant cinq jours. Seule la fille aînée de la défunte est revenue pour veiller toute une nuit près du cadavre.

Et on dit de quelqu'un de compatissant qu'il est humain... Quelle preuve d'ethnocentrisme !

La science ouvre des perspectives surprenantes, exaltantes. Elle permet de bousculer les fausses croyances qui nous semblent incontestables. Elle met en œuvre le cinquième accord :

"Soyez sceptique".

Auteur : Cellule.


arbres